Accueil > Insolite > Presse

Presse


Le baby-foot grandit d'année en année

Une fois par an, le baby-foot quitte les bistrots pour se confronter lors d'un championnat du monde, accueilli pour la seconde année consécutive à Eaubonne (Val-d'Oise). Et c'est du sport garanti.

Cinq cents participants d'une dizaine de nationalités étaient à Eaubonne (Val-d'Oise) ce week-end pour en découdre autour d'une table de baby-foot. Au final, une dizaine de titres mondiaux ont été décernés pour une activité qui a du mal à se faire accepter par le milieu sportif. Pourtant, l'engagement des participants est intense : coulées de sueur, cris de rage ou de victoire, autant de signes de compétition que l'on retrouve sur les pelouses des stades.

Stéphanie, qui est inscrite dans la compétition de double avec son compagnon, défend un engagement total. « Pour atteindre le haut niveau, il faut s'entraîner plusieurs heures par semaine. Et comme dans toute compétition, le stress du résultat est bien présent. » Chaque joueur adopte une position bien particulière par rapport à la table de jeu. « Le positionnement des jambes et du buste est très important. Cela nous permet de donner un maximum de vivacité à la balle. Et puis cela évite les crampes ou le mal de dos. »

Contrairement aux idées reçues, le babyfoot n'est pas un simple jeu où l'on essaie d'envoyer la balle dans le but adverse. Les joueurs élaborent de véritables stratégies afin de déstabiliser l'adversaire, les équipes de double stoppent régulièrement le jeu pour se mettre d'accord sur la tactique à adopter : jouer du fond ou passer aux avants ? Des jumeaux du Val-d'Oise expliquent « les premières minutes d'une partie sont souvent une phase d'observation. On regarde la façon de jouer de nos adversaires et puis on s'adapte en conséquence ».

Les détracteurs du baby-foot mettent en avant le peu d'effort physique à fournir. Or, la quasi-totalité des participants sont en short ou survêtements, pour l'aisance, et ingurgitent des aliments et boissons énergétiques tout au long de la journée. « Une journée de compétition peut durer jusqu'à huit heures à raison de deux à trois matchs par heure. Je peux vous dire qu'à la fin de la journée les jambes sont lourdes et les bras courbaturés », explique une participante.

Autre point marquant des « babyfooteux », l'importance donnée au matériel utilisé. Si les tables sont standards, les joueurs préparent eux-mêmes leurs poignées à l'instar des joueurs de tennis de table qui fignolent leurs raquettes. Didier explique qu'il « utilise des poignées standards sur lesquelles j'ai rajouté deux grips de raquettes de tennis. Cela permet d'absorber la transpiration, et puis surtout cela élargit le manche. Ainsi, la poignée est mieux adaptée à la taille de ma main. »

Seule différence avec le sport business, l'ambiance, qui est réellement bon enfant. Les compétiteurs se retrouvent avec plaisir autour d'un sandwich après leur match. « La compétition est intense mais dans la bonne humeur. Ici, on ne gagne pas d'argent ce qui permet de conserver les vraies valeurs du sport », confie dans un sourire ironique un participant pourtant teigneux durant ses matchs. Enfin, comme tout sport, le baby-foot est soumis à un règlement strict et à un code de bonne conduite. Les participants attendent le « prêt ! » de leur adversaire avant d'engager la partie. Petite distinction tout de même : pas d'arbitre, les joueurs s'autodisciplinent. À quand un PSG-OM où les joueurs se prennent en main ?

Jérôme Cambier

Article paru dans l'Humanité édition du 9 mai 2005

Contact


02 99 82 68 65

6 rue de la Croix Desilles
35400 St Malo

du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h00

Compétition


Le babyfoot est aussi un sport, qui donne lieu régulièrement à des compétitions...
>


Recherche globale


Recherche Avancée

Bonzini


Fabricant historique de babyfoot, le nom Bonzini est toujours associé au produit...

>

Petiot


La fabrication des babyfoot Petiot débute dans les années 60. Considéré à juste titre comme l'artisan du baby.

>

Sulpie


Sulpie restera à jamais lié au babyfoot. Une vie de passion consacrée au baby...

>